Carlos Ghosn a été déchu lundi de son titre de président du conseil d’administration de Mitsubishi Motors, quelques jours après sa révocation de Nissan pour des malversations financières présumées.

Toujours en détention au Japon où il est accusé de fraude fiscale et de détournement de fonds, Carlos Ghosn a été évincé lundi 26 novembre du poste de président de Mitsubishi Motors, après un vote en ce sens conseil d’administration du constructeur automobile japonais.

Mitsubishi Motors précise qu’Osamu Masuko, son actuel directeur général, est nommé président par intérim.

>> À lire : « Hiroto Saikawa, le loyal lieutenant de Nissan perçu en France comme le ‘Brutus’ de Carlos Ghosn »

Déjà évincé par Nissan, Carlos Ghosn, reste encore PDG aussi bien de Renault que de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Mardi, le conseil d’administration de Renault s’est abstenu de démettre officiellement Carlos Ghosn de ses fonctions de PDG du groupe français et a choisi de nommer un tandem composé de Thierry Bolloré et de Philippe Lagayette pour assurer l’intérim.

Avec Reuters

Première publication : 26/11/2018

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here