Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé, mardi 4 décembre, la suspension pour six mois de mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier 2019, dont la hausse de la taxe carbone, à l’origine du mouvement des Gilets jaunes. Pour l’opposition, ces mesures ne sont pas à la hauteur de la contestation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here