À Pékin, les jours de ciel bleu se font rares. La capitale chinoise est bien souvent enveloppée d’un lourd nuage de pollution, plus visible encore à l’approche de l’hiver. Si l’année dernière, la capitale chinoise a pu respirer un peu mieux, aujourd’hui, le désir de croissance semble avoir repris le pas sur les questions environnementales.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here