Malgré le vote du Parlement, le ministre français de l’Économie ne compte pas signer un arrêté, dans l’immédiat, du dioxyde de titane. Cet additif alimentaire est pourtant soupçonné depuis des années par des ONG d’être cancérigène pour l’Homme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here